Bonjour Daniel


Auteur en expression libre
danielbonjour.blogspot.com

Le voyage a toujours été le fer de lance de ma vie, le vecteur principal de mon inspiration. Dès l’enfance, je le recherchais au cœur de mes fourmillantes lectures. Et puis, très vite, j’ai décidé d’explorer de nouveaux lieux de vie, bien au-delà des frontières de mon petit univers. Mes dix-sept années passées à travers le monde, dans de plus ou moins lointaines contrées, ont très certainement enrichi mon imaginaire, me poussant perpétuellement à la rêverie, et plus particulièrement à cette rêverie qu’un poète peint avec ses mots, ce qui l’amène tout naturellement à l’écriture, au partage du foisonnement de ses émotions. C’est ainsi que depuis une décennie, j’essaye de colorer les pages de mes ouvrages avec l’aide des mots, des verbes, des phrases, qui se transforment en voyages pour mes lecteurs.

Je sais bien que la culture étoffe nos vies d’éternels baroudeurs… Pour ma part, je m’alimente de balades à travers le monde, de lectures, de cinéma, de théâtre, de musique, de peinture, de photographie, d’observation de la nature… mais aussi d’écriture et donc de création. Convaincu de l’urgente nécessité de tisser un lien puissant entre les êtres de cette planète, j’essaye d’apporter ma modeste contribution par mes actions au sein de quelques associations socioculturelles. Ainsi, je pense adhérer aux valeurs humanistes et à la diffusion de cette culture sous toutes ses formes.

Sachant que l’homme ne peut « être » et « vivre » qu’en agissant avec les autres, je considère « le partage » comme mon principal leitmotiv, ajoutant même que «la bonne entente entre les êtres me rend systématiquement heureux ».

« A contre-courant », sorti en mai 2010 (nouvelles)

A contre-courant, l’eau s’engouffre dans l’estuaire pour y former une vague qui remonte le fleuve. Le mascaret se met en scène. Sur la berge, nous contemplons son extravagant spectacle. Lorsque l’onde s’éloigne, un grain d’espoir s’enrichit d’une touche de nostalgie.
A contre-courant, l’auteur nous invite à feuilleter ses imaginaires carnets de voyages, à s’y dissimuler pour entrevoir quelques chimères, d’étonnants complices, de singuliers univers.
En fin de journée, quoiqu’il arrive, cet enchaînement de périples nous ramène obstinément à notre sage quotidien.

« Le paradis c’est trop beau, merci ! », sorti en 2013 (poésie)

Survient le temps de la nostalgie d’un paradis perdu, le temps du regret d’un amour qui chamboule tout. Inévitablement, l’éloignement charnel montre au vieil acteur que son siècle se termine. Désormais seul, il lui faudra contempler son théâtre du haut de la salle, sagement perché au paradis. En delà, le paradis c’est trop beau, merci ! En deçà, sur la grand scène, dans un verger fleuri, adossé au tronc rugueux d’un arbre gorgé de vie, le berger béat et résigné se repose sous la ramure de sa descendance. Pour lui, le paradis demeure en delà mais subsiste aussi en deçà parmi les siens.

Illustration de Yage Qian.

Acheter en contactant l’auteur : daniel.bonjour@orange.fr.

« Le rêve de mon père », sorti en 2014 (récit)

Laissons vivre nos rêves, même les plus fous. Celui de mon père aurait pu se réaliser si le sort en avait décidé autrement. De son enfance parisienne suivie d’un long séjour au cœur de ses racines berrichonnes, puis de son périple sur les terres bordelaises, il avait su extraire toute la substance nécessaire à la concrétisation de son projet. A l’écoute des conseils avisés des plus grands maîtres du cinéma burlesque, il espérait nous transmettre toute l’étendue de son imagination au travers d’une histoire et de gags désopilants. Malgré de nombreux et douloureux revers, sa vie d’auteur et d’acteur comique semblait enfin promise au succès…

Depuis, le rêve se poursuit et d’autres que lui ont pour mission d’envoûter toutes les scènes et les écrans du monde. Pour que subsiste une toute petite étincelle de sa propre vision du spectacle burlesque, je vous convie à la lecture de son histoire.

Inclus la nouvelle ‘Un Magicien’.

Acheter en contactant l’auteur : daniel.bonjour@orange.fr.

« Reflets et bruissements – Confidences – Aux confins de la nuit », sorti en 2018 (poésie)

Par principe, la nuit serait chargée de nous apaiser, à moins qu’elle ne veuille parfois nous transporter dans un dédale de reflets et de bruissements, nous connectant ainsi à ses ombres sacrées, à son monde alambiqué fait de chimères et de nostalgies. A la fois très sombre et très lumineuse, elle peut tout aussi bien nous guider vers ses quartiers les plus inattendus, balayant au passage toutes les âmes perdues et semant à son gré quelques fleurs d’espérance. A l’issue d’une lutte sans merci, enfin nous lâchons prise, nous blottissant inconsciemment au creux de sa corolle avant d’être, aux toutes premières rumeurs de l’aurore, mystérieusement déposés sur le sable enivrant d’une plage abrasive.

Acheter en contactant l’auteur : daniel.bonjour@orange.fr.

« Voyages asynchrones », sorti en 2018 (nouvelle)

Voyage rime avec image. Soyons bien évidemment sensibles aux représentations perceptibles qui nous entourent mais ne négligeons surtout pas les voyages nés de notre imagination.
La vie ne vaut d’être vécue qu’à la seule condition de rester maître de nos propres voyages. Protégeons-nous de ceux qui voudraient méthodiquement nous orienter et stimuler nos désirs.
Il convient donc de voyager à notre guise, au rythme décalé de notre imagination, tout en préservant notre personnalité, c’est sûrement la meilleure façon de garantir notre bien-être.

Acheter en contactant l’auteur : daniel.bonjour@orange.fr.

 

Voyageur, empathique, bénévole, loyal, sensible.

 

« La vie est un rêve, c’est le réveil qui nous tue »

Orlando de Virginia Woolf

 

Mon auteur préféré est François Mauriac, mon livre préféré est ‘Le silence de la mer’ de Vercors, mon genre préféré est le roman réaliste, mon personnage préféré est Robinson Crusoé.