Vos Personnages et Vous… 17 – Yannick Giammona

06 novembre 2019

 « Vos Personnages Et Vous… »
Yannick Giammona

 

Pour débuter novembre, nous accueillons un auteur  de thrillers! Il aime Stephen King, le personnage de Sherlock Holmes et la citation de Samuel Beckett «  Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux ». Il s’appelle Yannick Giammona, il est accompagné du lieutenant Laporte et d’une certaine Zoé ! Sans plus attendre, allons-y !

— Vous avez bouclé tous vos textes en cours, pour fêter cela, un ou plusieurs de vos personnages décident de vous organiser des vacances de rêves ! Qui s’occupe(nt) de tout et où vous emmène(nt)-il(s) ?

Je vois bien André, le médecin à la retraite de mon roman « Double Face », s’occuper de ces petites vacances… Il sait déjà que j’adore l’endroit où il vit, Hendaye et le Pays Basque. Je le vois bien me préparer des vacances sportives entre randonnées en montagne et un côté plus relax avec des sorties sur les belles plages d’Hendaye, St Jean de Luz et Biarritz. De quoi faire un peu de sport, se détendre et profiter du soleil et du charme des montagnes, le tout en un seul endroit !

 

— Cette petite pause est le moment de vous confier : un de vos personnages compte particulièrement et vous lui réservez une place importante dans votre univers littéraire, lequel?

Je ne peux qu’adorer Zoé, la petite fille de la nouvelle « Le Don » issue de mon premier livre. En plus, je suis en train de la voir grandir et devenir adulte puisque, et c’est une exclu que je vous livre là, elle sera un des personnages principaux de mon prochain roman !

 

— Ambiance plus noire, vous sombrez du côté obscur. Qui serai(en)t le(s) parfait(s) acolyte(s) pour commettre un crime ?

Question facile vu le genre d’histoires que j’écris ! Pour commettre un crime dans les règles de l’art, il me faudrait en fait deux acolytes : Louise et Joséphine, ces deux retraités qui ont piqué à vif la curiosité du pauvre Pierre dans la nouvelle « Les voisines » qui figure-t-elle aussi dans mon tout premier livre…

 

— On organise un casting pour un calendrier pour l’an prochain. Thème : les péchés capitaux. Un de vos personnages décide de tenter sa chance : il auditionne pour lequel ?

Je suis convaincu que nos personnages prennent un peu de nos défauts. Et comme je suis un grand gourmand, je vois bien un personnage masculin, André par exemple (le retraité de mon roman « Double Face »), auditionner pour ce péché-là…

 

— Vos univers et histoires se mélangent, vous devez écrire une romance entre deux personnages de deux livres différents. Qui ?

Pas facile, je n’en ai pas écrit beaucoup pour l’instant… Heureusement que j’ai écrit des nouvelles ! Je verrai bien André, mon retraité favori, avoir une romance avec Louise. Ainsi, ce retraité qui sait parler aux gens pourrait la sortir de cet univers sanglant et morbide dans lequel elle évolue avec son amie Joséphine. Et qui sait, peut-être arrêtera-t-elle de tuer des gens pour son propre plaisir ? Ou alors elle livrera André à sa meilleure amie et elle s’en amuseront bien ensemble…

 

— Vous décidez de changer totalement d’univers, vous réécrivez votre ouvrage en prenant un genre diamétralement opposé. (ex: une romance devient un roman d’horreur, un feel-good vire  au drame) Que devient votre personnage principal?

C’est Henri qui va être content ! Il va se rendre compte qu’il n’est pas un meurtrier, que tout va bien dans sa vie et qu’il a fait un bien vilain cauchemar ! Sa femme et ses enfants vont bien, ils sont toujours là à ses côtés et ils vivent une belle vie remplie de bonheur…

 

— Vous trouvez un chaton blessé et abandonné, vous ne pouvez pas le garder. Vous le confiez à qui ?

Zoé. C’est une petite fille très gentille, qui saura prendre soin de ce chat. En plus, quand elle grandira et devra gérer les difficultés liées à son pouvoir, ça lui fera un compagnon sur qui elle pourra compter.

 

— Vos personnages secondaires se sont récemment concertés et ils sont arrivés à la conclusion qu’ils feraient d’excellents personnages principaux ! Vous décidez d’offrir cette chance à l’un d’eux, qui choisissez-vous et dans quel genre l’emmenez-vous ?

Je choisirais, sans aucun doute, le lieutenant Laporte, qui apparaît dans le roman « Double Face ». Je lui construirais une histoire où il serait un flic avec de vraies valeurs, qui sert la veuve et l’orphelin. Une sorte de superhéros des années 2000, sans cape ni pouvoirs mais qui est prêt à tout pour sauver les gens.

 

— Si ce n’est pas déjà le cas, la fin d’un de vos romans vire au conte de fées. Dernière phrase : ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Qui y a droit ?

Pas grand-monde… Mais qui sait, Zoé y aura peut-être droit quand elle aura résolu tous les problèmes qui tournent autour de son pouvoir. Elle trouvera un homme capable de l’aimer pour ce qu’elle est, et elle voudra des enfants avec lui. C’est tout ce que je lui souhaite en tout cas !

 

— Et puisque nous en sommes aux fins, pensez-vous que certains de vos personnages auraient aimé avoir une histoire qui se termine totalement différemment ?

Pour sûr ! Tous ceux qui sont morts à la fin d’une nouvelle ou de mon roman auraient certainement préféré rester en vie… Quoique, il faudrait leur demander pour en être vraiment sûr à 100% mais comme ils sont morts… C’est trop tard !

 

— Un dernier mot ?

Merci pour ce questionnaire vraiment très original, et si j’avais un mot pour nos lecteurs, intéressez-vous aux auteurs indépendants, il y a plein de talents et il y en a pour tous les goûts ! Parlez-en autour de vous et partagez leurs écrits, c’est grâce à vous que nos livres peuvent vivre leur vie…

 

Merci à Yannick, pour avoir pris le temps de me répondre. Une envie de prolonger la rencontre ? Juste ici, il y a la page auteur, un lieu qui regorge d’informations…

Quant à nous, nous pouvons nous retrouver dans quinze jours. Le 21 novembre, ce sera l’univers de Brigitte Hue-Pillette que vous découvrirez… 

Au plaisir,

Flore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *